Préparatifs coté santé pour le Tour du Monde

(Sorry , no English version for this post)

Avant de partir, nous avons souvent entendu : « vous ferez bien attention hein ?». Alors pour rassurer un peu les personnes stressées de nous voir partir, voici une liste de toutes les maladies qu’on pourrait attraper !  Et ensuite on explique comment on est bien préparés (voilà voilà…).

Maladies

Voilà une liste non exhaustive des risques en termes de maladie pendant notre tour du monde…. C’est une longue liste qui nous amène à prendre des mesures de protection.

  • Paludisme
  • Dengue
  • Chikungunya
  • Zika
  • Leishmaniose
  • Virus du Nil Occidental
  • Encéphalite Japonaise
  • Borréliose de Lyme
  • VIH/sida
  • Rubéole
  • Rougeole
  • Rage
  • Oreillons
  • Hépatite A
  • Hépatite B
  • Fièvre typhoïde
  • Fièvre jaune
  • Et tous les rhumes et autres angines, grippes et autres sinusites, bref comme en France !

Préparation

1. Consultation en médecine des voyages et prise d’informations

Avant de partir nous avons dû faire des vaccins complémentaires aux vaccins habituels en France. Nous sommes allés à l’hôpital car c’est moins cher. Nous avons consulté en médecine des voyages (oui ça existe…)

 

Les vacccins

Le site de la marque INSECT ECRAN propose une carte de France pour trouver les  Centre de Vaccination International : http://www.insectecran.com/centres-de-vaccination-prevention-insectes/

Ça peut servir.

Voici les vaccins qui nous étaient nécessaires et les prix début 2017 :

Les médecins des voyages :

-vérifient les vaccins « classiques »

-font le point sur les risques de maladies selon la zone où on va (avec internet….)

-prescrivent les vaccins nécessaires

-donnent les conseils de protection

Pour tout savoir, vous pouvez consulter les recommandations de l’institut pasteur : Attention c’est long !!!  https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/vaccination/recommandations-generales

Site des affaires étrangères

Il est de plus fortement conseillé de consulter le site des affaires étrangères : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

On peut trouver une page concernant la santé pour chaque pays.

J’ai pris l’exemple de la Chine :

 

 

2. Consultation chez le médecin traitant / sécurité sociale / Assurance

Le médecin généraliste

En complément, une visite chez le médecin généraliste permet de :

-faire prescrire le nécessaire pour une trousse à pharmacie de voyage s’il manque quelque chose

-faire prescrire des médicaments pour vos traitements habituels en quantité suffisante pour votre voyage.

Remarque importante : Pour obtenir votre traitement habituel en quantité suffisante, il faut demander une autorisation de délivrance des médicaments pour une durée supérieure à 1 mois à votre caisse d’Assurance Maladie.

Mais la durée maximale, c’est 6 mois ….

Donc comme on part un an et que j’ai besoin d’un traitement en continu…..

Solution 1 :

La pharmacienne m’a dit de faire prescrire et envoyer quelqu’un chaque mois récupérer un mois de traitement et me l’envoyer par la poste… Pas possible quand on ne sait pas où on va habiter et combien de temps met la poste !!

Solution 2

Faire prescrire 6 mois, aller chercher 6 mois de médicaments en payant la totalité (pas d’intervention de la Sécu = c’est plus simple).

Mais j’ai réalisé un peu tard que je n’avais que 6 mois et je n’avais pas du tout envie de prendre un rendez-vous chez le médecin à une semaine du départ.

Solution 3

Il me restait 4 mois à récupérer sur ma prescription originale. Je suis donc allé à la pharmacie pour demander à les avoir en payant . Pas de problème… je verrai ensuite en Nouvelle Calédonie si je peux voir un médecin et avoir une prescription pour les 2 mois qui vont me manquer…

LA SECURITE SOCIALE

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F213

Le voyageur qui reçoit des soins à l’étranger doit régler ses frais médicaux sur place. Peu importe qu’il s’agisse de soins hospitaliers ou non, dans le secteur public ou privé du pays visité. Le voyageur doit conserver les justificatifs de ses dépenses de santé et les présenter à son retour à sa caisse d’assurance maladie, accompagné du formulaire cerfa n°12267*04 « soins reçus à l’étranger ». Seuls les soins urgents imprévus et imprévisibles peuvent être éventuellement pris en charge par la sécurité sociale française. Le remboursement des soins sera ou non accordé à l’assuré, après vérification de sa situation et dans la limite des tarifs forfaitaires appliqués en France. En cas de refus de remboursement, aucune contestation n’est possible.

Formulaire Cerfa n°12267*04 (S3125c) : Soins reçus à l’étranger – Déclaration à compléter par l’assuré :

https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/221/s3125.pdf

Bref, il faut prendre une assurance !

L’ASSURANCE

Comme le contrat de Natacha est suspendu, nous n’avons plus de mutuelle et comme nous n’avons plus d’appartement, nous n’avons plus d’assurance responsabilité civile. Il fallait donc trouver une solution.

Nous avons découvert les assurances spécifiques pour les tours du monde (Chapka, Avi…).

Elles couvrent principalement les urgences mais aussi les problèmes de dents, de lunettes, tout ce qui est rappatriement évidemment mais aussi une protection juridique au cas où.

La carte bleue avec laquelle nous avions réservé le billet d’avion nous couvrait 90 jours mais pas plus et subtilité si nous contractions une maladie pendant ces 3 premiers mois, l’assurance qui prendrait le relais apres 90 jours ne pourrait pas financer les traitements.

En bref pour ne prendre aucun risque, nous avons souscrit à une assurance chez CHAPKA qui nous couvre pendant l’integralité de notre voyage.

Vous vous en doutez, ceci a bien entendu un coût et pas des moindres: 1690€ pour 1 an 🙁

Même si nous sommes bien couverts, espérons qu’il ne nous arrive rien.

3. Protection contre les insectes (surtout les moustiques)

Il est indispensable de se protéger des insectes piqueurs, vecteurs de nombreuses maladies.

Pour cela, voilà les conseils habituels :

  • Porter des vêtements longs et couvrants, imprégnés de produits insecticides
  • Utiliser des répulsifs cutanés sur les parties découvertes du corps
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée
  • Utiliser un diffuseur électrique pour la protection de votre intérieur

Nous avons acheté du produit pour imprégner les vêtements. C’est valable 2 à 3 mois donc nous allons amener avec nous un produit à pulvériser pour en « remettre une couche » au bout de 2,5 mois (c’est là qu’on sera en zone malaria…). On va envoyer des produits pour tremper à nouveau les vetements en Nouvelle Calédonie.

Nous avons aussi trouvé une marque de vêtements pré-imprégnés (anti-moustiques jusqu’à 70 lavages). Sara : un pantalon, une chemise longue. Sacha : un pantalon et une chemise.

Moustiquaires : c’est fait. Pour Sacha c’est une moustiquaire « POPUP » (pas de galère à accrocher au plafond mais va-t-il rester dessous toute la nuit ??)

Les Pchitt sur la peau, on a pris la collection !!

Document très important pour une information de qualité :

http://gpt.sfpediatrie.com/sites/default/files/pdf/Groupe_de_Spe/GPT/Protection_Perso_Antivectorielle_RBP_2010.pdf

4. La Trousse à pharmacie et la trousse de secours

Nous allons amener 2 trousses (enfin 3 plutôt) …

Une trousse à pharmacie qui contient des médicaments (plein, plein !!!)

Une trousse de secours avec des trucs qui font flipper et dont on croise les doigts de ne pas avoir à utiliser.

Une trousse de secours/pharmacie à trimballer partout.

Pourquoi une énorme trousse à pharmacie (un peu plus d’un kilo) :

  • Parce qu’on est bien content d’avoir un antidiarrhéique avec soit quand il est minuit à l’auberge de jeunesse au Vietnam…
  • Parce qu’on pourrait bien se tromper en achetant un médicament à l’étranger, surtout si nos interlocuteurs ne parlent pas anglais. Perso, je ne sais pas lire les caractères chinois …
  • Parce qu’à l’étranger (en particulier en Asie), il y a des contrefaçons…

 

Pour avoir une idée de comment transporter les médicaments (précautions, conservation, passage aux douanes…), il y a un post super complet ici :

https://www.axaprevention.fr/maison/transport-medicaments-voyage

 

Vous pouvez aussi lire le post de Laurence, maman d’un petit Sacha (elle aussi) ! Ils sont trois nomades sur le chemin de la vie, leur blog est beau et plein d’info, allez voir !

http://www.partispour.com/pharmacie-voyage-enfants

 

Pour des conseils sur le contenu de la trousse de voyage, j’ai trouvé l’article de doctissimo pas mal et celui du CHU de Nantes plutôt complet :

http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/sa_6289_medicaments_trousse_types_produits.htm

http://www.chu-nantes.fr/que-placer-dans-sa-trousse-a-pharmacie-avant-un-voyage-a-l-etranger–27547.kjsp

 

Finallement, voici ce qu’on a dans nos sacs (pour les très curieux ou ceux qui préparent un long voyage !) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VIDEO

Et pour vous montrer que tout cela rentre dans un petit sac (mais compact !!) voici une petite vidéo !

 

 

 

 

 

Share

4 réflexions au sujet de « Préparatifs coté santé pour le Tour du Monde »

  1. excellente préparation; pensez a la medecine chinoise qui est une medecine de prevention 🙂
    bon courage pour la suite
    christian

    1. Merci de ce commentaire. Effectivement la médecine chinoise pourrait nous aider. Nous sommes attentifs aux opportunités donc si nous avons la possibilité de consulter (trouver où, combien, en anglais …)nous le ferons 🙂

  2. En tant que pharmacienne, je vois que vous êtes bien équipés ! Bravo surtout d’avoir réussi à tout mettre dans un aussi petit sac ! Quand je pars quelques jours j’en emmène autant que vous…j’ai plus qu’à prendre exemple ! ☺

    1. On a déjà utilisé pas mal de choses finallement…
      ça rassure d’avoir des médicaments qu’on connait. Mais on a trouvé du Paracetamol en Chine pour refaire un peu le stock … de toute façon c’est la Chine qui produit 100% de cette molécule !!
      Pour la suite, on doit réfléchir au traitement anti-palu (mais d’abord il faudrait savoir où on va !!!)

Les commentaires sont fermés.